Plusieurs dizaines de millions de barils de pétrole et de très importants volumes de gaz pourraient se retrouver dans les réservoirs conventionnels de la structure Massé

BROSSARD, QC, (le 17 Mai 2016) – Ressources & énergie Squatex (« Squatex » ou la « Compagnie ») et son partenaire Petrolympic Ltd. (« Petrolympic ») (TSX-V: PCQ, OTCQB: PCQRF) sont heureux d’annoncer les résultats d’une importante réévaluation de ressources sur la partie Est de la structure Massé réalisée de façon indépendante par Sproule Associates Limited (« Sproule »).  La structure Massé se situe sur les permis du Bas-Saint-Laurent  à quelques 25 km au sud-est de Mont-Joli, dans le bassin appalachien du Québec.  Squatex détient un intérêt de 70% dans 656 093 hectares (1 621 241 acres) de permis d'exploration au Québec sur lesquels elle est l'opérateur en vertu d'une entente d’opération conjointe avec Petrolympic (30%).

La nouvelle étude de Sproule comprend une contre-vérification et une prise en compte des analyses détaillées effectuées par l'équipe technique de Squatex sur les diagraphies enregistrées dans le puits Massé No.2.  Ces nouvelles données viennent valider les données initiales du puits Massé No.1 pour la partie Est de la structure Massé.  Sproule considère que les résultats de ses simulations de ressources pourraient s'étendre sur une superficie moyenne probable de 5,2 km2.

Les ressources potentielles ont été établies par Sproule sur la partie Est de la structure Massé dans les niveaux poreux du St-Léon et du Sayabec rencontrés lors des forages. Les résultats de l'étude indiquent un potentiel pour le gaz de 53,6 BCF et pour le pétrole de 52.2 millions de barils sur une superficie moyenne probable de 5,2 km2, soit un total en équivalent pétrole de 61,1 millions de barils (MMBOE).

Les volumes de ressources dans Massé ont été augmentés de façon très significative par rapport à l'estimation précédente avec l'ajout d'une très importante ressource de pétrole.  Parallèlement, les ressources de gaz augmentent elles aussi suite à une analyse plus poussée basée sur les diagraphies enregistrées dans le puits Massé No.2.

Ce potentiel dans les roches du bassin Silurien du Bas-Saint-Laurent se trouve dans un intervalle  de près de 540 m d'épaisseur identifié par Sproule à partir des diagraphies dans lequel la hauteur utile  (Net Pay)  peut varier entre 66 m et 210 m avec une valeur moyenne de 130 m. Ces zones de porosité sont plus qu’encourageantes pour la poursuite des travaux et démontrent le fort potentiel de cette zone de la région du Bas-Saint-Laurent.

Jean-Claude Caron, Président et Chef de la Direction de Squatex, déclare: « Les résultats du rapport de Sproule me laisse croire que Massé pourrait être une des plus importantes découvertes de réservoirs conventionnels de pétrole et de gaz au Québec faite à ce jour ».  En effet, le rapport de Sproule nous permet de déduire une présence moyenne probable de 10,3 BCF de gaz et de 10 MMbbl de pétrole par kilomètre carrés. Selon une étude interne de l'équipe technique de Squatex, la structure Massé pourrait s’étendre sur une superficie de plus de 80 km2.  Plusieurs anomalies sismiques de porosité ayant des caractéristiques très similaires aux anomalies vérifiées par les puits carottés Massé No.1 et Massé No. 2 ont également été mises en évidence plus à l’Ouest au sein de la Propriété. L'évaluation de Sproule ne prend pas en considération la présence de ces anomalies sismiques, celles-ci étant situées selon eux trop loin des forages effectués.  Leur présence représente néanmoins un potentiel très significatif pour la Propriété. Les résultats de l'étude de Sproule démontrent bien que l’esprit visionnaire et les efforts de Squatex et de Petrolympic ont ouvert la voie au développement du potentiel pétrolier de la région du Bas Saint-Laurent.

Résultats de l’évaluation de la ressource sur 5.2 Km2selon Sproule (6 mai 2016)

(Traduction de l'original)
TABLEAU S-2
Estimation du Gaz et du pétrole initialement en place, non découvert, non récupérable, et sans égard au risque et au partage des intérêts pour le projet
Formations St-Léon et Sayabec de la partie Est de la Structure Massé, Secteur du Bas-St-Laurent, Québec, Canada1,2
Estimation réalisée par Sproule Associates Limited au 30 avril 2016

Structure Formation    
Bas4 Meilleur5 Haut6 Moyenne7
(P90) (P50) (P10)
Massé St-Léon Gaz (BCF)2,3 0.2 1.0 3.8 1.6
Pétrole (MMbbl)2,3 2.0 9.9 42.2 17.0
Sayabec Gaz (BCF)2,3 4.4 24.0 119.7 49.0
Pétrole (MMbbl)2,3 2.9 17.1 87.3 35.8
Total7 Gaz (BCF)2,3 5.7 26.8 127.6 53.6
Pétrole (MMbbl)2,3 10.0 33.9 113.6 52.2
MMBOE2,3,7   61.1
  1. Le pétrole initialement en place et non-découvert (équivalant à des ressources non découvertes) est la quantité de pétrole estimée, à une date donnée, contenue dans une accumulation qui reste à être découverte. La portion récupérable du pétrole initialement en place et non découvert est décrite comme “ressources prospectives”, le reste comme non récupérable. Seuls les volumes en place sont ici présentés, aucun projet de développement visant à récupérer des hydrocarbures non découverts n’ayant été défini. Il n’existe aucune certitude qu’une quelconque portion des ressources non découvertes sans égard au risque sera découverte et, si découverte, il n’existe aucune certitude qu’elles seront développées ou, si elles sont développées, il n’existe aucune certitude quant au moment ou non un tel développement surviendra et si ce développement sera ou non viable commercialement pour une quelconque portion de ces ressources.
  2. L’estimation du volume de pétrole non découvert sans égard au risque pour la Formation du Sayabec de la Structure Massé est une estimation brute (100% du projet entier) pour laquelle aucun ajustement n’a été apporté pour tenir compte du partage des intérêts sur les territoires visés par l’estimation et avant déduction de toute royauté.
  3. “BCF” représente des milliards de pieds cubes, “MMBOE” représente des millions de barils d’équivalent de pétrole. “BOE“  peut être trompeur, en particulier si utilisé de manière isolée. Un ratio de conversion de BOE de 6 Mcf:1 baril est basé sur une méthode équivalente en énergie de conversion principalement applicable à la tête du brûleur et ne représente pas une équivalence de valeur à la tête de puits.
  4. L’estimation basse est considérée comme une estimation conservatrice de la quantité effectivement en place. Si les méthodes probabilistes sont utilisées, il devrait y avoir une probabilité d’au moins 90 pourcent (P90) que les quantités effectivement en place seront égales ou supérieures à l’estimation basse.
  5. La meilleure estimation est considérée comme la meilleure estimation de la quantité qui sera  effectivement en place. Il est aussi probable que les quantités en place seront plus grandes ou moindre que la meilleure estimation Si les méthodes probabilistes sont utilisées, il devrait y avoir une probabilité d’au moins 50 pour cent (P50) pour que les quantités effectivement en place soient égales ou supérieures à la meilleure estimation.
  6. L’estimation haute est considérée comme une estimation optimiste de la quantité qui sera effectivement en place. Si les méthodes probabilistes sont utilisées, il devrait y avoir une probabilité d’au moins 10 pour cent (P10) que les quantités effectivement en place seront égales ou supérieures à l'estimation haute.
  7. L’agrégation statistique est un processus probabiliste d’agrégation de distributions qui représentent des estimés des quantités de ressources, au niveau d’un réservoir, d’un prospect ou d’un ensemble d’actifs. La somme arithmétique et l’agrégation statistique des moyennes produisent des résultats similaires. Du point de vue statistique, la somme arithmétique des estimés bas, meilleur et haut n’est pas appropriée. La somme arithmétique et la somme statistique des prospects (sans évaluation de risque) peuvent être toutes deux trompeuses parce qu’elles supposent le succès de chacun des éléments du prospect. La chance que cela se produise est extrêmement peu probable. La récupération réelle sera probablement moindre et elle peut être significativement moindre ou même zéro.

Squatex et son partenaire Petrolympic préparent présentement un nouveau programme de forage afin de poursuivre la validation du potentiel de la Structure Massé et entendent continuer le programme d’exploration visant à mieux documenter et tester d’autres structures prospectives similaires qui ont été identifiées sur nos permis de cette région.

Mendel Ekstein, Président et Chef de la Direction de Petrolympic, commente ainsi la nouvelle: « L'évaluation indépendante de la Structure Massé confirme la validité et la robustesse de nos modèles d'exploration. Aujourd'hui nous ajoutons le pétrole conventionnel et un second réservoir au potentiel de cette structure. Avec notre programme de forage prévu dans notre propriété de Mitis détenue à 100% nous avons également l'intention de donner encore un autre réservoir conventionnel à la région de l’ouest de la Gaspésie et au Bas-Saint-Laurent, un secteur où les utilisateurs sont nombreux et sont encouragés à passer au gaz naturel par des incitatifs gouvernementaux par le biais de la nouvelle Politique Énergétique de la province qui a été dévoilée le mois dernier. Nous croyons que la production commerciale peut être réalisée au de très bas coûts. »

À propos de Squatex
Squatex est une société d’exploration pétrolière et gazière junior qui a été constituée en vertu de la Loi canadienne sur les sociétés le 12 avril 2002 et dont le siège social est  situé au 7055, Boul. Taschereau, suite 500, Brossard (Québec) J4Z 1A7.  Squatex est un émetteur assujetti uniquement dans la province de Québec dont les titres ne sont pas inscrits sur un marché organisé.  L’activité principale de Squatex consiste, comme opérateur,  à effectuer des travaux et études qui ont pour objectifs d’évaluer le potentiel gazier et pétrolier du territoire sous permis d’exploration de 656 093 hectares (1 621 241 acres).  Squatex détient dans le territoire des Basses-Terres du St-Laurent entre Québec et Montréal un intérêt de 70 % sur  216 933 hectares (536,051 acres) sous forme d’une entente d’opération conjointe avec Petrolympic Ltd (TSXV :  PCQ, OTCQB :PCQRF) et un intérêt de 28 % sur 8000 hectares (19,768 acres) affermés à Canbriam Energy Inc.  Squatex détient également dans le territoire du Bas St-Laurent sur lequel la structure de Massé se trouve, un intérêt de 70 %  sur 431 160 hectares (1,065,415 acres) selon la même entente d’opération conjointe avec Petrolympic Ltd.

À propos de Petrolympic Ltd.
Petrolympic est une compagnie pétrolière et gazière canadienne junior qui explore activement pour le pétrole brut léger et le gaz naturel en Amérique du Nord. La Compagnie détient un actif pétrolier dans le prolifique bassin de Maverick au Texas, États-Unis. La Compagnie détient également un intérêt dans un total de 752 933 hectares (1 860 530 acres) de permis d’exploration pétrolière et gazière du bassin appalachien québécois, incluant des possessions dans les Basses-Terres du Saint-Laurent et la péninsule gaspésienne. Les possessions de la Compagnie dans les Basses-Terres du Saint-Laurent consistent en un intérêt de 30% dans 216 933 hectares (536 051 acres) par le biais d’une entente d’opération conjointe avec Squatex, un intérêt de 12% dans 8 000 hectares (19 768 acres) par le biais d’une entente d’affermage avec Canbriam Energy Inc., et un intérêt de 100% dans 56 152 hectares (138 754 acres) situés dans la plate-forme carbonatée des Basses-Terres moins de 30 kilomètres au sud-ouest de Montréal. Ces propriétés constituent une position majeure dans les plays de l’Utica, du Lorraine et du Trenton-Black-River. Petrolympic maintient également des possessions dans les régions de la Gaspésie et du Bas-Saint-Laurent, incluant un intérêt de 30% dans 431 160 hectares (1 065 415 acres) par le biais d’une entente d’opération conjointe avec Squatex et un intérêt de 100% dans un bloc de permis d’exploration pour un total de 40 688 hectares (100 542 acres) localisés entre Rimouski et Matane, une région prospective pour le pétrole présent dans des réservoirs de dolomies hydrothermales.

Énoncés Prospectifs
NI LA BOURSE DE CROISSANCE TSX NI L’OTC MARKETS GROUP INC., NI SON FOURNISSEUR DE SERVICES DE RÉGLEMENTATION ONT RÉVISÉ OU PEUVENT ÊTRE TENUS RESPONSABLES DE LA VÉRACITÉ OU L'EXACTITUDE DE CE COMMUNIQUÉ.

Ce communiqué peut contenir des déclarations prospectives et des informations basées sur des attentes courantes. Ces déclarations ne devraient pas être interprétées comme des garanties de performances futures ou de résultats. De telles déclarations comportent des risques connus et inconnus, des incertitudes et d’autres facteurs qui peuvent entraîner des résultats réels, des performances et des réalisations matériellement différents de ceux sous-entendus dans ces déclarations. Ces déclarations incluent la présentation de la documentation pertinente dans les délais requis et à la satisfaction des organismes de réglementation pertinents, la complétion de l'acquisition des biens pertinents et la levée de fonds suffisants pour compléter la stratégie commerciale de la Compagnie. Il n'y a aucune certitude qu’aucun de ces événements ne se produira. Bien que ces déclarations soient fondées sur des hypothèses de gestion raisonnables, il ne peut y avoir de garantie que ces hypothèses se révéleront correctes. Nous n'assumons aucune responsabilité de mise à jour ou de révision pour tenir compte de nouveaux événements ou circonstances.

Les titres de la Compagnie n'ont pas été enregistrés en vertu de l’U.S. Securities Act de 1933 amendé (l’ « U.S. Securities Act »).

En outre, il y a des facteurs de risque connus et inconnus qui pourraient entraîner des résultats réels de la Compagnie, des performances ou des réalisations matériellement différents de tous résultats, performances ou réalisations futurs exprimés ou sous-entendus par les informations prospectives contenues dans ce document. Toute information prospective contenue dans les présentes est qualifiée dans son intégralité par cette mise en garde, et la Compagnie décline toute obligation de réviser ou de mettre à jour ces informations prospectives ou d’annoncer au public le résultat de toute révision d’une information prospective contenue dans ce document afin de tenir compte de résultats, d’événements ou de développements futurs, sauf tel que requis par la Loi.

Pour tout renseignement complémentaire, n’hésitez pas à communiquer avec:

Mendel Ekstein, Président et Chef de la Direction
Petrolympic Ltd.
T: 845 656-0184
E: exis@petrolympic.com